Les plantes, nos amis silencieux

Les plantes, nos amis silencieux

COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR NOS PLANTES

NOS AMIS SILENCIEUX

L'intérêt pour la verdure ne cesse de croître depuis plusieurs années maintenant: aujourd'hui tout le monde est plus ou moins conscient de la nécessité de parcs, de jardins ou de simples espaces fleuris dans les habitations.

Cet intérêt est d'abord un fait culturel qui évolue de pair avec l'amélioration des conditions de vie et qui se traduit par la recherche d'une vie plus saine et plus agréable.

En fait, le vert ne plaît pas seulement esthétiquement, mais est également un indice très sensible de pollution environnementale. Lorsqu'une plante vieille de plusieurs siècles, dans une avenue d'une grande ville, se décompose rapidement, cela nous montre que leenvironnement qui l'entoure ne convient pas à la vie.

De ce point de vue, les plantes peuvent vraiment faire beaucoup pour nous: tout d'abord elles purifientol; l'atmosphère puisque, pour le processus photosynthétique, elles utilisent du dioxyde de carbone (CO2) produit en grande quantité par les activités humaines et qui pour nous les hommes est toxique s'il est présent en fortes concentrations; non seulement cela, mais à la fin du processus, ils libèrent de l'oxygène pur dans l'air (O2), qui peresse est un déchet. De plus, ils collectent et retiennent la poussière de l'atmosphère, généralement remplie de bactéries souvent nocives. Ceux-ci, au cours de leur permanence sur le feuillage, sont détruits par l'ozone (O3) émis par les partis verts.

De plus, une végétation dense d'arbres et d'arbustes constitue la meilleure défense contre les nuisances sonores, rend la chaleur tolérable, car un bon couvert végétal protège le sol d'un échauffement excessif et limite l'évaporation et donc l'humidité de l'air.

La connaissance de ces principes fondamentaux, la disposition des arbres, arbustes et plantes à fleurs dans le sol doivent suivre des critères ornementaux qui, correctement appliqués, garantissent la pleine utilisation des avantages que le monde végétal apporte à la vie humaine.

Questarubrica traitera donc principalement des plantes ornementales, c'est-à-dire des plantes qui avec leur architecture et la magie des couleurs de leurs fleurs frappent l'âme humaine, suscitant toujours des sensations agréables et satisfaisantes.

À travers des monographies qui illustreront leur origine, leur propagation, les traitements de culture, ainsi que le diagnostic, la prévention et le traitement des principales maladies des plantes, nous essaierons de connaître, dans la mesure du possible, les plantes d'intérieur et d'extérieur les plus importantes.

De plus, nous essaierons d'examiner, dans les lignes essentielles, l'anatomie et la physiologie, afin qu'une meilleure connaissance des mécanismes vitaux, puisse nous rapprocher d'une meilleure compréhension de ces organismes vivants qui en tant que tels doivent être traités et soignés avec amour et constance.

On ne tombe pas dans l'erreur de choisir les plantes exclusivement pour leur beauté ou uniquement parce que leur couleur s'harmonise avec un décor particulier ou pire encore parce qu'elles sont à la mode; si nous ne pouvons tout simplement pas créer un environnement adaptés à leurs besoins, nous choisissons les essences qui conviennent le mieux à l'endroit où nous les placerons.

Quoi de mieux que d'établir un nouveau rapport avec la terre et les plantes, dans la recherche continue de nouvelles formes, couleurs, combinaisons ou contrastes que seule l'immense variété du monde végétal peut nous donner?

Dr Marilena Muresu


«Les bois dégagent une sensation de tranquillité et ne peuvent qu'évoquer des pensées poétiques. Leur silence parvient à être presque vertigineux; c'est dommage de nous entendre vivre seuls au milieu d'une rue! " Travail et réflexions d'Elisa Caserini


En septembre également le les plantes ils terminent leur aventure estivale pour commencer à se reposer pendant les mois les plus froids: c'est à nous de les aider du mieux qu'ils peuvent dans leur cheminement. Mais comment?

Certainement le première opération faire est celui de nettoyage. Nous commençons ensuite à enlever les feuilles séchées, les fleurs et les brindilles. Ensuite, à moins de moisissures ou de parasites, on peut utiliser le matériau obtenu, peut-être en ajoutant des mauvaises herbes, pour pailler les plantes les plus délicates, comme les roses ou le jasmin, au vu des rigueurs de l'automne. Hormis les feuilles très coriaces comme par exemple celles des magnolias, on met alors tout le mélange sec dans un sac en le battant bien pour l'écraser. Nous en verserons progressivement autour de la tige de la plante à protéger.

En plus de s'abriter du froid, à chaque arrosage, le manteau sec fournira de l'azote au sol, le nourrissant naturellement.

Espace pour les espèces d'hiver

Nous supprimons les plantes épuisées, telles que pétunias ou pivoines, en les jetant dans le mouillé, puis mélangez bien avec la terre de leurs pots un peu de terre universelle fraîche. Désormais, les conteneurs seront prêts à accueillir de nouveaux invités qui ne craignent pas les rigueurs de l'hiver: on peut, par exemple, alterner la bruyère, dans des variantes violettes et blanches, avec de beaux choux ornementaux violets et compléter la composition avec du lierre panaché vert / blanc. .

Si nous aimons suivre les tendances, les experts verts prévoient le grand boom deEucheria et élégant Herbe noire, qui au printemps nous donnera une belle floraison rose. Ce sont des plantes vivaces, qui ne poussent pas très grandes, ne craignent même pas la neige et sont également très bon marché.

Loin du sec!

taille plus déterminé sera reporté en mars, limitons-nous maintenant à supprimer les éléments secs et à redimensionner les éléments les plus intrusifs. Parmi les roses, nous ne supprimons que les cynorrhodons, les boules qui ont remplacé les fleurs. Il y a ceux qui les gardent comme décorations de Noël, peut-être saupoudrées d'or. Retirer les fleurs séchées des pétunias restera une cloche qui retiendra les graines. Gardons-les dans un morceau de papier sulfurisé et au printemps nous les enterrerons. Attention à ne semer qu'une pincée dans le pot simple, pour éviter le surpeuplement.

Et de ampoules , par exemple, celles des tulipes ou des capucines? Lorsque la température commence à descendre en dessous de 15 degrés, c'est le bon moment pour les planter: elles doivent être placées dans des pots très profonds, avec la pointe vers le haut, à une profondeur variable: les jonquilles nécessitent une couverture de quelques millimètres seulement, tandis que les tulipes ils seront enterrés à une profondeur de 5 cm. Aujourd'hui les Agapanti sont aussi très à la mode, spectaculaires dans les tons bleu et violet: si on alterne les bulbes avec ceux de l'Iris, au printemps prochain on sera récompensé par une splendide composition. Mais aussi à partir des gousses d'ail, enterrées d'un demi-centimètre de profondeur, de belles plantes avec des boules de fleurs blanches ou violettes, complètement inodores, pousseront. La tulipe dite noire, désormais si populaire dans les marchés et les jardineries, pourrait nous décevoir car elle n'est pas du tout noire, mais rouge foncé.

LES géraniums ils peuvent survivre en toute sécurité à la saison froide. Vers la mi-octobre, lorsque la floraison est terminée, le truc est de les tailler presque complètement et de ranger les pots dans la cave dans l'obscurité et sans eau, jusqu'à ce qu'ils commencent à jeter de nouvelles feuilles en mars prochain. Ce sera le signal de les mouiller à nouveau et de les remettre à l'extérieur. Sinon, vous pouvez sortir les plants de la terre avec leurs racines, bien les secouer pour les nettoyer puis les attacher pour faire des grappes à suspendre à l'envers dans l'obscurité. Nous les rempoterons au printemps prochain.


Comment arrêter de tuer toutes les plantes de votre maison

Les règles sont très simples, mais elles doivent être suivies avec précision.

Les plantes de la maison sont belles: il y a même des collectionneurs qui en ont des centaines et ont fait de leurs maisons de petits jardins botaniques, avec des fleurs colorées et d'immenses feuilles qui correspondent aux couleurs du canapé. Certaines plantes sont volumineuses, fougères, palmiers, ficus et orchidées. D'autres, par contre, sont minuscules, comme les petits cactus, les bonsaïs, les plantes succulentes et la plupart des carnivores. Cependant, tout le monde ne parvient pas à les garder en bonne santé: beaucoup, au contraire, semblent avoir un pouce noir, au lieu du pouce vert, dès que les plantes sont dans la maison, après quelques jours, elles sèchent, tombent malades ou meurent.

Chaque légume a des besoins différents et il n'est pas facile de rédiger des instructions utiles pour chaque type de plante, mais il existe des règles simples. Rien de difficile, vous n'avez certainement pas besoin d'être botaniste, il y a simplement quelques précautions qui, si elles sont suivies attentivement, maintiennent nos amis verts en bonne santé.

Arroser avec méthode

Il ne suffit pas de mettre un peu d'eau sur la plante de temps en temps. Cependant, la plante peut souffrir d'un excès ou d'un manque d'eau: il est préférable de mettre l'eau directement dans la soucoupe, afin de renforcer les racines et de les maintenir en expansion, et d'ajuster les quantités en fonction des espèces. Il suffit de chercher une fiche technique de la plante que nous venons de recevoir en magasin, et nous obtiendrons immédiatement quel est le degré d'irrigation idéal.

Le sol doit être le bon

Selon le type de plante, le sol idéal est différent. Les fleuristes et experts que nous pouvons trouver dans la revente et les pépinières sauront nous conseiller sur le bon terroir. Les minéraux et la composition varient, mais aussi la consistance, car certaines plantes préfèrent les sols plus ou moins friables et légers.

L'exposition à la lumière est essentielle

Il faut trouver la bonne place pour chacun de nos vases dans la maison, mais attention: cela ne doit pas dépendre de l'esthétique de nos meubles, mais des besoins du végétal pour la lumière. Évidemment, les plantes de nos appartements sont ornementales, mais il est essentiel de les exposer à la bonne quantité de lumière, sans exception. Pour ce faire, il vous suffit de rechercher des informations en ligne, ou, comme mentionné ci-dessus, de demander aux experts et aux professionnels, et par conséquent de placer nos plantes dans les espaces de la maison. Il y a des plantes qui n'ont pas besoin de beaucoup de lumière, et si nous persistons à les garder sur le rebord de la fenêtre parce qu'elles ont l'air bien là-bas, eh bien, nous les tuons.

Enlevez les feuilles mortes et les insectes

Inévitablement les plantes attireront les petits insectes, ils doivent être enlevés le plus constamment possible. En éclaircissant nos plantes, nous les rendons plus saines et nous les protégeons ainsi.

Décanter au besoin

Les plantes poussent et grandissent en volume, mais il faut toujours garder à l'esprit que ce qui compte, ce sont les racines. En regardant les vases et les jardinières, il nous semble souvent qu'ils n'ont pas besoin de plus d'espace, mais nous nous trompons souvent. Les racines de nombreuses plantes s'étendent sous le sol bien plus que la tige au-dessus de la surface. L'acte de décanter n'est pas facultatif: si vous ne le faites pas, la plante peut être affectée au point de succomber.

Évitez les radiateurs

Il peut sembler parfait, esthétiquement, de placer les bocaux les uns après les autres sur les radiateurs, mais ce n'est pas du tout. Toutes les plantes, à quelques exceptions près, ne supportent pas de vivre en contact étroit avec des températures élevées et de l'air sec produit par le chauffage.

Mesurer l'humidité

Cela doit également être fait pour nous-mêmes, car le bon degré d'humidité est essentiel pour bien respirer et bien vivre dans nos maisons. Mais plus encore, le contrôle de l'humidité doit être fait pour nos plantes. Chaque espèce a des besoins et il n'est pas rare que ce soit le facteur qui détermine la mort de plusieurs de nos compagnons verts.

Évitez les courants d'air

Les changements de température et d'humidité, surtout s'ils sont soudains, endommagent nos plantes. C'est pourquoi les appuis de fenêtre sont un mauvais endroit pour les garder, mais où tant d'entre nous les placent de toute façon. Les appuis de fenêtre peuvent être parfaits pour les plantes qui ont besoin de beaucoup de lumière - mais ce ne sont probablement pas des plantes d'intérieur à ce stade - mais les températures des courants d'air des fenêtres sont presque toujours nocives.

Faites attention à la façon dont nous traitons les bocaux

Les plantes sont très sensibles aux mouvements et au contact avec les animaux et les objets. Avoir une paume à côté de notre cintre peut provoquer des frottements qui peuvent nuire à la santé (de la plante, bien sûr). L'idéal est de manipuler le moins possible les pots, en évitant d'exposer les feuilles et les branches à des contacts de toute nature.


PLANTES ET VACANCES

Qu'arrivera-t-il à nos usines maintenant que nous partons pour les vacances? il est juste de s'inquiéter à temps pour trouver une solution adaptée. Aussi à partir de cela, nous pouvons mesurer quel genre de personnes nous sommes par Francesco Lamendola

Qu'arrivera-t-il à nos plantes maintenant que nous partons pour les vacances?

On parle toujours du problème des vacances d'été en ce qui concerne les animaux: qui les laisser, comment les laisser et, surtout, la honte de ces propriétaires qui les abandonnent dans les champs ou au bord d'une route.

Mais que deviendront nos plantes, notre petit jardin, notre terrasse fleurie ou notre balcon, maintenant que nous sommes sur le point de partir pour les vacances, qui nous éloigneront de chez nous pendant quelques semaines, précisément à la période la plus chaude de l'année, quand les plantes ont besoin d'arrosages plus fréquents et de soins plus assidus, par exemple contre des armées de petits mais implacables ennemis, fourmis et autres insectes parasites?

Il ne semble pas du tout vain de consacrer une réflexion à ce sujet, convaincus, comme nous le sommes, que faire pousser des plantes chez soi implique l'existence d'une relation significative entre l'homme et les autres êtres vivants, et donc une responsabilité très spécifique de la part de son , qui ne peut être éludée au nom d'un caprice ou même d'un besoin légitime en soi, mais qui relègue au second plan le devoir de pourvoir à leur vie et à leur bien-être.

Mais, comme le dit Alain De Benoist, le fait est qu'aujourd'hui, au début du troisième millénaire, nous sommes certes devenus plus humanitaires, mais, d'un autre côté, nous devenons de moins en moins humains: et c'est précisément l'humanité. prendre soin du vivant qui fait dépendre, qu'ils soient humains ou non-humains comme il est de se souvenir du vivant d'hier, c'est-à-dire de nos proches qui ont quitté la dimension temporelle de l'existence et sont allés ouvrir la voie vers cet autre, qui nous attend tous après la mort.

Dites-moi comment vous organisez l'enterrement de vos proches décédés, et je vous dirai qui vous êtes, me dire comment vous vous occupez de vos jeunes enfants et de vos parents âgés, et je vous dirai qui vous êtes, dites-moi comment vous savez comment pour prendre soin du bien-être de votre chien ou chat, des plantes sur votre balcon et votre terrasse, et je vous dirai qui vous êtes, en quoi vous croyez, combien vous valez en tant qu'être humain.

Partir en vacances est un droit, bien sûr: mais, comme tous les droits, il ne peut pas être placé de manière absolue et inconditionnelle, mais plutôt en relation avec les droits d'autrui et, en particulier, avec les droits de ceux qui dépendent de nous. .

Que la plante soit une créature vivante et sensible est si évident qu'il n'y a pas lieu d'insister sur ce point plutôt, il serait juste de se rappeler que, lorsque nous l'avons achetée, nous en avons pris la responsabilité et que, de plus, elle a nous a donné beaucoup, en termes de beauté et de vitalité, à l'intérieur de notre maison, en vous apportant une note joyeuse qui nous a aidés à nous sentir dans un environnement familier et convivial.

En tout cas, le fait de devoir planifier nos vacances en tenant compte, entre autres, des plantes d'intérieur qui, sans nos soins, pourraient mourir, ne doit pas nous apparaître comme un problème nouveau à ajouter à bien d'autres, mais à la lumière de une préoccupation normale pour quelqu'un avec qui nous avons établi une relation affective.

Bien sûr, il existe des stratégies pour concilier nos besoins avec ceux de nos amis végétaux.

Si nous devons rester à l'écart seulement trois ou quatre jours, il suffira de bien mouiller la terre ou de les poser, avec des pots en terre cuite, au fond de la baignoire, en vous laissant stagner deux ou trois centimètres d'eau. est de les éloigner du soleil intense, en les éloignant des fenêtres et des balcons.

Si, d'un autre côté, nous savons que nous serons absents pendant deux ou trois semaines, ou peut-être encore plus longtemps, alors la chose change d'apparence.

Les vacances d'été, en particulier, coïncident avec la période la plus chaude de l'année et donc aussi avec la saison au cours de laquelle les plantes sont les plus vulnérables et ont le plus besoin de soins, notamment pour être arrosées.

Étant donné que la quantité d'eau dont les plantes ont besoin dépend également des conditions d'éclairage, une bonne astuce consiste à créer une pénombre dans les pièces, en abaissant les volets ou en les rapprochant.

Mais, bien sûr, il ne suffit pas de recourir à un système d'auto-arrosage ou à l'aide d'un ami ou d'un voisin.

Pour l'auto-arrosage, vous pouvez utiliser une bouteille en plastique pour chaque plante seule, ou un seau pour deux ou trois plantes remplies d'eau et placées à une hauteur plus élevée que celle des plantes, elles seront ensuite reliées à la terre dans les pots au moyen de bandes de tapis filtrant (ou de gros fils de laine entrelacés ou de bandes de mèche pour lampes).

Pour les grandes plantes, il existe des pots spéciaux auto-arrosants, c'est-à-dire des pots doubles ou des pots équipés de réservoirs spéciaux, la connexion entre l'eau et le compost est toujours assurée par une mèche ou une membrane poreuse.

Cependant, avouons-le, le meilleur moyen de fournir des plantes d'intérieur, lorsque nous partons en vacances ou lorsque nous devons partir en voyage, est de contacter des amis ou des voisins, en choisissant évidemment des personnes fiables et qui aiment au moins un peu les plantes.

Paradoxalement, en effet, le plus grand danger que courent les plantes, quand on les confie à d'autres personnes, n'est pas que ces derniers oublient la tâche qui leur est assignée et négligent de les arroser, mais qu'elles dépassent en zèle et les mouillent excessivement, risquant de les pourrir leurs plantes.

Ici, donc, que le fait de confier nos plantes deviendra une bonne occasion de vérifier l'état de nos amitiés: tout comme nous ne confierions à personne quelque chose de précieux pour nous, de la même manière nous ne nous tournerons pas vers distraits, superficiels ou non. des personnes très responsables, en leur confiant les plantes auxquelles nous avons consacré des soins affectueux tout au long de l'année.

En tout cas, répétons-nous, l'important n'est pas de le voir sous l'aspect d'un problème qui nous cause angoisse et contrariété, mais comme le besoin naturel de concilier nos besoins avec ceux de nos amis végétaux.

De même, si la comparaison est légitime, le végétarien n'est pas celui qui voit son alimentation comme un problème, le problème de ne pas manger de viande: si oui, sa réflexion serait centrée sur l'aspect négatif de ce qu'il faut éviter., Et non sur le positif du choix alimentaire qui a été décidé de faire.

Or, tout comme, pour le végétarien, le fait d'exclure la viande de son alimentation n'est pas un problème, de la même manière, pour celui qui aime ses plantes, il les connaît une à une et connaît leurs besoins respectifs, ayant penser à quelqu'un pour s'occuper d'eux en son absence n'est en aucun cas une difficulté indésirable, car sa pensée positive va à ce qui est bon pour eux, dans le cadre d'une relation harmonieuse entre elle et eux.

Personne ne nous a obligés à garder des plantes dans la maison, tout comme personne ne nous a obligés à emmener avec nous un chiot, un chien ou un chat, un poisson rouge ou un canari qui, avec son chant, réjouit notre maison mais, une fois que nous avons décidé de le faire, volontairement ou même pour plaire aux personnes qui vivent avec nous, il en découle une relation qui est aussi faite de la conscience de nos responsabilités.

Il se peut que nous ne trouvions personne à qui confier nos plantes, parce que les amis ou les voisins sont tous absents aussi à ce moment-là.

Dans ce cas, il ne reste plus que deux alternatives: déplacer toutes nos plantes chez une personne qui n'est pas absente, mais qui n'a pas pu venir chez nous (par exemple, un parent âgé qui ne conduit pas de voiture) ou déplacer nos vacances ou, tout au plus, les abandonner.

Il est clair que, si les choses sont faites à temps et planifiées de manière appropriée, cette dernière possibilité doit être évitée si, au contraire, la décision de partir vient soudainement, alors le risque de ne pas pouvoir organiser adéquatement nos amis végétaux augmente considérablement. ., parce que nous ne pouvons pas imaginer que les autres sont toujours là, prêts à satisfaire nos désirs.

Même envisagée sous cet aspect, elle tend à prendre une valeur pédagogique à notre égard: c'est l'occasion de vérifier notre maturité, de tester notre degré de fiabilité envers ceux qui dépendent de nos soins.

Un enfant, à qui on confie la responsabilité de prendre soin d'un plant ou d'un petit animal, éprouve son propre sens des responsabilités sur eux, le construit au jour le jour, le renforce par les petits sacrifices que cela implique.

C'est pourquoi il serait important que chaque enfant se voit confier la responsabilité d'une plante en pot, ou d'un balcon ou d'une terrasse fleurie et aussi, bien sûr, d'une petite tortue, d'un oiseau chanteur, d'un chaton ou d'un petit chien.: Seulement dans ce comment cet enfant, en grandissant, développera un amour pour les plantes et les animaux et, en même temps, formera et testera son sens personnel de la responsabilité.

Tout comme il est impensable d'oublier de nourrir un animal, il est impensable d'oublier d'arroser une plante, surtout pendant la saison la plus chaude: il est juste que l'enfant ait le temps de jouer et pour de nombreuses autres activités, mais il est tout aussi juste que il apprend à s'habituer non seulement à vivre de droits, mais aussi de devoirs.

Et, en plus: combien belle est une maison égayée par la présence de plantes combien de choses elle nous raconte, sur la sensibilité et le sens esthétique de son propriétaire, un appartement qui, n'ayant pas de jardin extérieur, est décoré de fleurs et de verdure sur les terrasses, sur les balcons, dans les chambres, profitant de tous les angles possibles, peut-être avec les enchevêtrements des cyclamen qui se tordent, sur le mur extérieur, le long du tuyau de la gouttière.

Comme il est beau de voir l'azalée et le bégonia aux fleurs colorées, le Dieffenbachia aux grandes feuilles vertes exotiques, le ficus au roulement sobre et élégant, le gardénia aux feuilles brillantes et aux fleurs blanches parfumées, le néphroplepis et la centaine d'autres variétés de fougères aux folioles minces la solennelle et vigoureuse Philodendron la Saintpaulia, ou violette africaine, aux fleurs aux couleurs vives la robuste Sansevieria, avec son aspect typiquement tropical et la Vriesia aux bractées rouge vif!

C'est comme avoir un morceau de nature à la maison, un coin de forêt ou de prairie ou de montagne: ceux qui ont une âme bienveillante ne peuvent s'empêcher de se sentir réconfortés par la présence de ces amis silencieux, qui accompagnent nos pensées les plus sereines et sont comme les Vestales. de notre intimité domestique.

Une maison sans plantes ni fleurs est une maison triste et vide, un lieu de séjour anonyme, plus qu'une maison, au plein sens du mot.

Les expériences faites en appliquant les électrodes du soi-disant «détecteur de mensonge» sur les feuilles des plantes d'intérieur indiquent clairement que les plantes perçoivent, sur le plan émotionnel, la personnalité de ceux qui entrent et s'approchent d'une pièce, avec des intentions bienveillantes ou malveillantes.

De plus, tout bon jardinier sait que les plantes ne sont pas indifférentes à la manière dont elles sont greffées, taillées, arrosées, fertilisées: non seulement aux actions elles-mêmes, mais aussi à la main qui les réalise et à la qualité des sentiments qui animez-les.

Les plantes sont des créatures qui possèdent un langage, communiquent entre elles et, très probablement, «sentent» et «pensent», au sens que nous donnons généralement à ces mots, lorsque nous parlons de créatures animales: il y a un mystère profond dans leur vie , que la science positiviste est incapable de saisir ou même de toucher.

Par conséquent, à l'approche des vacances, il est juste de s'inquiéter à temps, afin de trouver une solution adaptée aux plantes qui embellissent notre maison.

Aussi à partir de cela, nous pouvons mesurer quel genre de personnes nous sommes nous-mêmes ...

Déjà publié sur le site Arianna Editrice le 23/06/2011

Cliquez pour télécharger le format pdf


Nos amis les animaux et nos amis des plantes

Les animaux, comme tous les êtres vivants, ils ont leurs propres vibrations énergétiques et l'équilibre de cette énergie est essentiel à leur bien-être. Quiconque a expérimenté ou observé des animaux interagissant avec leur propre espèce ou avec des humains reconnaît qu'eux aussi éprouvent des émotions similaires aux nôtres. La joie, l'excitation, la douleur, la tristesse, la peur, un sentiment d'abandon, la colère sont des émotions qui se reflètent également chez les animaux et si on regarde de près elles sont très souvent affectées par les vibrations qui vivent dans l'environnement et en particulier les humains qui vivent avec. eux. Souvent, un inconfort émotionnel ou une certaine situation qui se produit dans l'environnement dans lequel ils vivent peuvent créer des déséquilibres émotionnels chez nos amis animaux. Les fleurs de Bach sont particulièrement utiles pour favoriser la récupération émotionnelle et rétablir un lien positif avec ce qu'elles sont. entoure et les énergies positives de la nature.

Et nos amis végétaux? tout le monde ne sait pas que les fleurs de Bach peuvent aussi être utilisées pour les plantes, aussi bien en pot que dans le jardin, qu'il s'agisse de fleurs ou d'arbres, de bonnes énergies florales, comment penser qu'elles ne peuvent pas épouser les siens?…. nous pouvons aider nos amis verts quand ils manquent de lumière, dans les décantations, dans les changements d'environnement ou de saison, pour les parasites, et pourquoi pas peut-être parce qu'ils ont absorbé notre énergie négative…. Quelques gouttes d'essence florale, dans l'arrosoir ou dans le vaporisateur pour les vaporiser leur seront bénéfiques et vous remercieront pour une bonne énergie.

Les textes et photos sont la propriété de Loredana Battini, tout type de reproduction et de copie est interdit

Beauté des fleurs | Développé par Blossom Themes. Propulsé par WordPress.

Appelez-moi au: 342/7251501

Ou cliquez ici et n'hésitez pas à me demander quoi que ce soit :)


Les plantes sont nos amis et les planteurs sont des amis des plantes

Les plantes sont nos amis et les planteurs sont des amis des plantes. Rien de plus grave. Les plantes et les jardinières sont plus que de simples décorations. Ce sont des compagnons de vie, des protagonistes de nos coins de la maison, qui nous tiennent compagnie et nous récompensent par leur beauté.

En fait, parfois nos jours sont difficiles. La boîte de réception est inondée d'e-mails non lus. La liste des choses à faire s'allonge de plus en plus et les heures passées derrière un bureau semblent ne jamais finir. Heureusement, il existe une solution à tout cela. Une façon de calmer l'esprit et d'ancrer notre être. Autrement dit, passer du temps dans le jardin ou sur la terrasse. Ces oasis vertes font l'affaire: elles nous reconnectent à la nature. Ils nous montrent que tous nos ennuis ne sont que des ennuis modernes. Ce n’est pas l’essence.

LA COMBINAISON DU DESIGN ET DES PLANTES EST UNE COMBINAISON GAGNANTE

La combinaison du design et des plantes est une combinaison gagnante. Quel que soit votre style, minimaliste et scandinave, vibrant et coloré plutôt qu'éclectique et bohème, lorsque vous associez une jardinière à la bonne plante, l'environnement apparaît encore plus surprenant.

COMMENT CHOISIR LES BONS PLANTERS

Pour en savoir plus, lisez cet article sur notre blog où vous pourrez découvrir la plupart des jardinières de notre collection: http://www.martin-design.it/2017/11/13/fioriere/.

Vous pouvez également visiter notre site Web www.martin-design.it ou notre page Facebook et trouver le planteur qui vous convient.

Alors n'hésitez pas à nous contacter: nous réaliserons vos idées prochainement!


Vidéo: Superlife présentation du 2021-04-15 par Dr Fall