Pachypodium - Apocynaceae - Comment entretenir, cultiver et fleurir les plantes Pachypodium

Pachypodium - Apocynaceae - Comment entretenir, cultiver et fleurir les plantes Pachypodium

COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR NOS PLANTES

PACHYPODIUM


Pachypodium lamerei (Note 1)

le Pachypodium, curieux représentants du monde végétal, se caractérisent par une tige plus ou moins longue et succulente, épaisse à la base qui devient progressivement de plus en plus fine, et par une touffe de feuilles qui s'élève au sommet de la tige.

CLASSIFICATION BOTANIQUE

Royaume

:

Plantae

Clado

: Angiospermes

Clado

: Eudicotylédones

Clado

: Astéris

Commande

:

Gentianales

Famille

:

Apocynacées

Gentil

:

Pachypodium

Espèce

: voir le paragraphe "Principales espèces"

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Le genre Pachypodium de la famille deApocynacées comprend diverses espèces d'arbustes ou d'arbres originaires du continent africain et de l'île de Madagascar.C'est une famille qui comprend des plantes importantes telles que Plumeria, laurier-rose, pervenche, pour n'en nommer que quelques-uns.

Ce sont des plantes qui sont souvent confondues avecCactacées vu leur aspect succulent même s'ils n'ont rien à voir avec les cactus proprement dits.

ESPÈCES PRINCIPALES

Il existe plusieurs espèces dans le genre Pachypodium dont quatre en Afrique du Sud et les autres à Madagascar. Les plantes ornementales les plus courantes sont:

PACHYPODIUM LAMEREI

Les espèces Pachypodium lamerei originaire de Madagascar, il se caractérise par une tige riche en piquants (stipules transformées) regroupées en trois par trois à la base, des feuilles d'une belle couleur vert intense se forment, brillantes avec une veine centrale plus claire.


Note 1

La caractéristique de la plante est qu'elle a tendance à perdre complètement les feuilles à la base, ne laissant que la tige couverte d'épines tandis que les feuilles ne restent que dans la partie supérieure. Compte tenu de cette particularité qui le fait ressembler à un palmier, il est communément appelé palmier de Madagascar. C'est une plante caduque dont les fleurs qui apparaissent au sommet de la touffe de feuilles sont en forme d'entonnoir, de couleur blanche avec un centre jaune. Il est assez rare qu'elle fleurisse en appartement ou qu'elle soit envahie, ce sont des plantes qui poussent jusqu'à 12 cm par an.

PACHYPODIUM BREVICAULE

Pachypodium brevicauleil est originaire de Madagascar et a des feuilles caduques d'une belle couleur vert clair avec une nervure centrale presque blanche.


Note 2

C'est une plante qui reste petite en hauteur, avec des épines coniques. Les fleurs pétales jaunes se développent à partir d'un pédoncule court et sont des plantes qui poussent assez lentement.

PACHYPODIUM BARONII

Les espèces Pachypodium baroniiil est originaire de Madagascar, caractérisé par une forme effilée de la tige et par la production de différentes fleurs rouge vif.


Note 2

La tige est de couleur vert clair, plus grande dans la partie basale qui rétrécit progressivement et est riche en épines courtes. Les feuilles sont disposées en spirale dans la partie supérieure de la tige.Les fleurs sont formées sur de longs pédoncules au sommet de la plante, elles sont rouge vif avec une partie centrale blanche. kl Il fleurit au printemps et les fleurs persistent jusqu'à un mois.

PACHYPODIUM HOROBENSE

Pachypodium horobense il est originaire de Madagascar, avec des feuilles caduques, étroites, vert foncé avec une veine centrale plus claire, disposées pour former une petite rose autour de la partie terminale de la tige. Le tronc est couvert d'épines coniques argentées, c'est une plante qui peut développer de nombreuses branches déjà à partir de la base de la tige, elle forme de grosses fleurs jaunes en grappes sur de longs pédoncules.C'est une plante à croissance assez lente comparée à la d'autres espèces.

PACHYPODIUM NAMAQUANUM

Pachypodium Namaquanum il est originaire d'Afrique du Sud et se caractérise par des feuilles caduques qui ne poussent que dans la partie terminale des quelques branches, d'une couleur vert intense avec une consistance veloutée avec des bords ondulés.Le tronc est vert foncé, presque brun hérissé d'épines rassemblées en des groupes de trois. »une espèce qui ne pousse pas dans notre hémisphère car elle entre en repos végétatif en été et se développe pendant la période hivernale, ce qui n'est pas possible dans nos régions méditerranéennes étant donné nos climats. Les fleurs sont jaune terne avec un centre violet. Même dans la nature, il est rare que la plante fleurisse.

TECHNIQUE CULTURELLE

le Pachypodium étant des plantes originaires des régions tropicales, elles ont besoin de températures hivernales assez élevées qui ne doivent pas descendre en dessous de 12-15 ° C. Ils ne tolèrent pas tellement les gelées que des températures trop basses provoquent la perte immédiate de feuilles et sont le signal que la plante est en train de mourir. A l'inverse, ils n'ont pas de problèmes majeurs avec des températures maximales facilement tolérées jusqu'à 37-40 ° C.

Assurer une bonne ventilation surtout si les températures deviennent élevées car l'air chaud stagnant est préjudiciable à ces plantes.

L'exposition à la lumière est l'un des facteurs fondamentaux pour une culture réussie de Pachypodium. Ils ont besoin de beaucoup de lumière, de la lumière directe du soleil. La meilleure exposition, s'il est planté à l'extérieur, est au sud où il peut recevoir toute la lumière disponible pendant la majeure partie de la journée. Évitez de les planter à l'extérieur à l'ombre des arbres ou des maisons. S'ils sont cultivés en pot et à l'intérieur, pour réussir à cultiver cette plante, il est nécessaire de les déplacer à l'extérieur pendant les mois d'été afin d'avoir une lumière optimale pendant la croissance active et de les ramener à la maison pendant la période automne-hiver dans un zone exposée au sud afin de recevoir le plus de lumière possible. Si vous ne pouvez pas répondre à ces besoins légers, il serait conseillé d'abandonner la culture des Pachypodiums car vous serez confronté à un certain échec.

L'ARROSAGE

Ils doivent être arrosés régulièrement pendant l'été, en laissant toujours le sol juste humide (non trempé). Ne laissez pas le Pachypodium sécher trop longtemps car ils ont un système racinaire très tendre qui a tendance à se dessécher mais attention à ne pas dépasser car un sol trop humide favorisera la pourriture des racines.

Pendant l'hiver, les irrigations doivent être considérablement réduites, en attendant que le sol sèche en surface avant de procéder à l'arrosage ultérieur lorsque la plante entre en repos végétatif, il est donc important de faire attention à ce que les racines ne restent pas trop longtemps dans un sol humide car ils pourraient pourrir rapidement.

TYPE DE SOL - REPOT

Pour le Pachypodium un bon sol de culture peut être formé par un sol pour cactacées auquel vous ajouterez une bonne quantité de sable grossier ou de perlite pour faciliter le drainage de l'eau d'arrosage.

Le rempotage ne doit être fait que lorsque vous constatez qu'une nouvelle croissance a lieu dans le pot, au début du printemps.

Je recommande toujours l'utilisation de pots en argile car ils permettent à la terre de respirer.

FERTILISATION

Les fécondations de Pachypodium ils doivent être réguliers tout au long de la période printemps-été tandis que pour la période automne-hiver, ils doivent être suspendus. Utilisez un bon engrais liquide que vous diluerez dans l'eau d'arrosage que vous donnerez à votre Pachypodium toutes les trois semaines, en divisant par deux les doses par rapport à ce qui est indiqué dans l'emballage des engrais car elles sont toujours excessives.

Il est conseillé d'utiliser un engrais qui en plus d'avoir des macro-éléments tels que l'azote (N), le phosphore (P), le potassium (K) contient également les soi-disant micro-éléments, c'est-à-dire les composés dont la plante a besoin en quantités minimales. (mais hapur toujours nécessaire) tels que le magnésium (Mg), le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu), le zinc (Zn), le bore (B), le molybdène (Mo), tous importants pour la bonne croissance du plante.

TAILLE

le Pachypodium ce sont des plantes qui ne peuvent pas être taillées. Seules les feuilles qui sèchent sont éliminées pour éviter qu'elles ne deviennent un vecteur de maladies parasitaires.

Veillez à toujours utiliser des outils de coupe propres et désinfectés (éventuellement avec une flamme) pour éviter qu'ils ne deviennent un vecteur de maladies parasitaires.

FLORAISON

La floraison de Pachypodium c'est très spectaculaire et les fleurs sont très parfumées.

MULTIPLICATION

La multiplication peut se faire par graines même s'il est très difficile de trouver des graines fraîches et c'est en tout cas une pratique pas facile à réaliser dans le milieu familial.

PARASITES ET MALADIES

La plante perd soudain ses feuilles

Ce mauvais symptôme peut être causé par deux situations différentes: trop peu d'eau ou trop froid. Analysez comment et où vous élevez la plante et ajustez en conséquence. Attention au trop froid car si la cause est la suivante, c'est le premier symptôme que la plante tombe amoureuse, alors emmenez-la immédiatement dans un endroit plus chaud et croisez la jambe.

La plante a l'air trop compacte

Si la plante prend une apparence compacte, avec la distance entre les feuilles très courte et avec des feuilles de petites dimensions de manière à prendre l'apparence d'une rosette (semblable à unEcheveriapour ainsi dire) signifie que la lumière est trop faible.

Taches brunes sur les feuilles

Des taches brunes sur les feuilles, en particulier sur le dessous, peuvent signifier que vous êtes en présence de cochenilles, de cochenilles brunes ou de cochenilles farineuses.

Pour être sûr, il est recommandé d'utiliser une loupe et de les observer. Comparez-les avec les photos présentées, ce sont des caractéristiques, vous ne pouvez pas vous tromper. De plus, si vous essayez de les retirer avec un ongle, ils se détachent facilement.

Remèdes: si la plante n'est pas trop grande, vous pouvez essayer de les enlever avec un coton-tige imbibé d'alcool ou sinon vous pouvez utiliser des pesticides spécifiques disponibles chez un bon pépiniériste.

CURIOSITÉ'

Le nom du genre Pachypodium vient du grec pachys "Big" et podos "Pied" en raison de la forme large et trapue de la base de la plante.

Les variétés épineuses de Pachypodium ils sont toxiques: si les aiguilles piquent la peau, elles provoquent une irritation et un engourdissement.

Noter
1) Image dans le domaine public avec l'aimable autorisation de ses auteurs, Daderote Karelj
2) Images tirées du site Ráj rostlín rodu Adenium

Vidéo: Botanic - Pachypodium Lamerei